Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Le Jour où la nuit restera derrière l'horizon..."

28/03/2006 | "Le Jour où la nuit restera derrière l'horizon..."

Ce Jour-là, les hommes auront changé. Ils auront oublié leur passion pour la guerre, la violence et la paresse. Ils seront sans cesse en mouvement vers le dépassement de soi. Ce seront des êtres créatifs, généreux, pleins de Vie. Leur seule préoccupation sera de générer, le plus possible, du bonheur. Ils seront, néanmoins, très vigilants pour que le mal, sous des apparences agréables, ne revienne pas nuire à leur félicité. Mais ce Jour recule sans cesse jusqu'à aujourd'hui parce que peu d'hommes, encore, ont fait le choix de changer leurs vies en bien actif. C'est parce que ces hommes vont à contre-courant de la culture ambiante, s'usent les jarrets en parcourant les villes pour appeler leurs frères à davantage d'humanité, de courage, d'Amour et de Liberté.
Ces hommes font de nouveau, par leurs actes, rejaillir le Bien et la beauté sur eux. Ce qui les fortifie un peu plus chaque jour. Leur courage ne tarit pas, au contraire, les coups reçus les poussent plus loin encore dans la direction de certitude que ce monde peut et doit changer. C'est cette Vérité que la Révélation d'Arès nous enseigne, à tous ceux qui prennent le temps de la lire et de la relire.

13:55 | Commentaires (2)

Commentaires

Merci pour ces images positives.

Écrit par : djd | 28/04/2006

Merci pour votre travail qui donne un peu de couleur à la vie avec ces jolis images (à mon goût en tout cas).

Il y a aussi beaucoup de vrai dans vos textes, ce qui peut faire réfléchir et changer, et j'en suis tout à fait ravi, car l'image en soit, que peut-elle faire ? Ici, elle transporte le texte à l'intérieur de l'homme, elle sert le bien. L'homme a besoin de la parole pour se nourrir, l'image ne la remplace rarement.

Mais à en lire les commentaires et les commentaires des commentaires, j'ai l'impression que ça tourne un peu en rond et devient une sorte de club de felicitation mutuelle un peu trop systèmatique (pas de systèmes ?) et un peu trop sentimentaliste finalement.

Je cherche un peu le corps-à-corps de la LUTTE intérieure, les coudées franches et même des petites "provocations" (avec un clin d'oeil néanmoins) pour se tirer mutuellement de sa réserve vers la lumière, là où ou aurait tendance à se cacher (pour ne pas changer), etc. Je pense que c'est dans ce genre de petites controverses avec l'autre que la Force agira encore plus fortement. Après tout, lors de la visite Divine, le témoin est salutairement brulé par ce Feu.

C'est en tout cas le sens de la petite flamme que j'essaye de vous apporter avec mon commentaire.

Bonne continuation !

écrit par "Pi" le 09/06/2006 à 01:35
e-mail de l'auteur : anony@mo.us

réponse :
Bonjour mon frère ou ma soeur pi,
Je ne sais si je vous connais. Peu importe. Je vous remercie pour votre délicat message qui pose des questions intéressantes et me pousse à vous répondre le plus rapidement possible.
En ce moment, à vrai dire, je suis très fatigué comme presque tous les ans à cette période. J'en saigne du nez et mon épouse me tarabuste un peu pour que je me repose. Mais devant votre message ça me ragaillardis et je suis vraiment heureux de passer un petit moment avec vous, j'en oublie mon épuisement. Les plaquettes de mon sang finiront bien par se reconstituer un peu plus tard !
La délicatesse de votre texte me touche et en même temps vous aimeriez trouver une confrontation peut-être sur ce blog. Pourquoi pas ?

Sachez tout d'abord que ce blog est purement personnel et n'engage que moi comme vous l'avez sûrement déjà compris. C'est un peu le petit journal de mon âme, ce qui m'habite, mon désir de livrer le si peu de l'étendu de ma foi qui tourne autour de : trouver encore d'autres voies pour amener les hommes à lire cette Révélation d'Arès qui pour moi est la clé de base pour sauver/changer ce monde entré en perdition.
J'ai hélas très peu de temps pour bien réfléchir à ce blog. Alors c'est loin d'être parfait et ça part un peu dans tous les sens ou ça tourne en rond comme vous dites.

Vous avez probablement raison, ça tourne en rond et votre pensée m'aide un peu à en sortir. Quelque part, vous me débusquez dans mon jardin où j'avais besoin de me fabriquer un mini-monde changé pour m'y ressourcer, une sorte d'étape où quelques humains de passage peuvent venir m'y rencontrer pour boire ensemble un peu de cette Eau Forte qui devrait couler bien davantage dans nos veines si nous avions mieux su développer la vie spirituelle. Peut-être que votre pénitence mon frère ou ma soeur est bien plus avancée que la mienne et dans ce cas vous venez pour un peu me tirer de la routine toujours néfaste dans la construction de cette vie spirituelle. Mon épouse, pour se relaxer a besoin, elle, d'arroser les fleurs de son vrai petit jardin. J'ai préféré créer ce modeste blog avec quelques images vite travaillées pour parler/échanger avec le visiteur que vous êtes. Pour moi cela est déjà merveilleux de pouvoir vous aimer avant de vous connaître mon frère ou ma soeur.

Pour la plupart d'entre-nous, immergés dans la culture de cette société dure et barbare, mon blog peut paraître tout à fait ringard, démodé, débile, etc; J'en ai bien conscience mais pour moi ce n'est pas vraiment là l'important, j'essaie de faire passer un peu de la vie qui m'anime depuis que j'essaie d'accomplir la Parole que le Créateur de cet univers est venu apporter / livrer à Arès et surtout au monde.
A lire vos mots, j'ai l'impression que vous connaissez cette Parole. Si vous cherchez une confrontation directe, je ne peux que vous appeler à prononcer cette Parole chaque jour (Bible, Coran, Révélation d'Arès) et surtout à l'accomplir. Lisez et relisez la Révélation d'Arès, si vous cherchez la confrontation directe avec votre Créateur et plantez votre jambe dans la terre puis combattez votre péché à l'intérieur de vous. Chassez-le, pourchassez-le, qu'il n'en reste rien, c'est à mon avis la meilleure façon de se confronter à l'essentiel. Le péché est aussi à l'extérieur de nous et nous sommes là pour recréer le bonheur. Alors allez-y mon frère, ma soeur, luttez ! La pénitence, telle que le Créateur la définit à la lecture de la Révélation d'Arès, c'est ce combat jusqu'à rendre le mal à l'état de potentalité (inactif), qu'il ne puisse plus nuire. On ne peut pas sousestimer le mal ou le malheur, il est partout mais partout déjà des forces de bien se réveillent, à nous de les activer encore davantage, de les développer avec nos petits ou nos grands moyens. Voilà de quoi vous occuper une grande partie de votre vie, mon frère ou ma soeur !

Si vous avez de meilleurs idées que les miennes, c'est à dire comme descendre dans la rue, parler aux hommes que je rencontre, de leur dire de changer leur vies en bien actif, de lire cet important message qui existe depuis plus de trente ans maintenant alors allez-y, ne m'attendez pas, vous avez juste le temps de votre existence pour faire votre salut, c'est à dire de faire l'effort ininterrompu de devenir un être bon, juste, co-créateur du monde. Témoignez que ce message est véridique et qu'il n'est pas fait pour rester sur une étagère, dans un livre à prendre la poussière. Ce message est fait pour que vous le viviez car la Vérité c'est que le monde doit changer et vous avec ou plutôt de par votre action.

Autre point. Vous avez bien compris que l'image sans texte, sans mots, ça ne sert pas à grand chose. Par contre les deux associés, c'est une autre approche pour réveiller le faible lumignon d'intelligence qui nous reste encore depuis la chute de l'homme spirituel, il y a quelques millénaires.

Tout cela vous paraît être encore et encore du rabachage, mais le Père nous dit de ne pas se lasser de leur parler [aux hommes] pour qu'ils finissent par comprendre que l'avenir de ce monde dépend entièrement d'eux de leur capacité à devenir bons, aimants, généreux, créatifs, courageux et qu'ils cessent de se laisser tenter par la paresse issue de la vallée grasse d'aujourd'hui. Voilà ici une première confrontation, si ça vous branche, on continue ?
En ce qui concerne les commentaires, j'essaie de ressentir ce que vit l'autre et j'essaie de répondre en fonction. Je ne préjuge pas de la hauteur du commentaire, j'essaie de m'approcher le plus près possible de mon interlocuteur, je cherche à le compénétrer, à faire un avec lui et de le porter à s'esprimer, à réveiller ce qu'il y a de plus profond.en lui. J'aimerai tant réussir à entrer en raisonnance avec lui. Brulons-nous du Feu de l'Amour-devoir retrouvé pour tous les êtres humains.

Je vous embrasse bien fraternellement de tout mon coeur.
Thierry.

Écrit par : pi | 26/07/2006

Les commentaires sont fermés.