Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pèlerinage d'Arès, Appelle les frères et les frères : "viens prendre le Feu !"

23/08/2013 | Pèlerinage d'Arès, Appelle les frères et les frères : "viens prendre le Feu !"

Nous voilà de retour du Pèlerinage d'Arès, mon épouse et moi. Nous y avons pris le Feu pour cette nouvelle année spirituelle. Nous en avions plus que besoin, c'était une nécessité pour retrouver la force de continuer à affronter la dure réalité du monde qui s'enfonce de plus en plus dans la barbarie quotidienne. Il nous faut trouver des nouveaux épis bien mûrs, prêts à s'engager dans la voie du bien.

Beaucoup d'hommes ont été trompés par la religion par la politique dont on voit maintenant les désastres qu'elles ont engendrés : spoliations, mensonges, cupidité, lâcheté, adultères, homicides, etc. Mais chaque homme, s'il le veut, peut retrouver la voie du Bien que Dieu montre dans toute l’Écriture retrouvée (Bible, Coran) jusqu'à cette Parole révélée à Arès, à un homme, Michel Potay que le Créateur appelle Mikal. Cet homme continue, sans faille aucune, à proclamer ce qu'il a vu, entendu en 1974 et en 1977. Il nous transmet un enseignement de portée universelle qui nourrira pendant des siècles cette humanité souffrante. C'est un vigoureux Appel à changer, oui à changer vraiment.

Voilà, j'ai pris ce Feu et je vais m'efforcer durant cette nouvelle année spirituelle de trouver des hommes et des femmes emplis de bon sens et de courage pour recréer un petit groupe de vaillants pénitents et moissonneurs.

Remarque : je ne prends pas le temps d'expliquer les mots pénitents et moissonneurs qui peuvent paraître ringards pour certains lecteurs mais ils sont incontournables puisque choisis par Dieu, Lui-même, lors de La Révélation d'Arès. Allez, s'il vous plaît, acheter ce livre et lisez-le du début jusqu'à la fin, vous verrez bien que vous n'avez pas claqué 15 euros pour rien !

23:04 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.