Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les petits cailloux, les coquelicots, la maman, l'enfant, la Mer et le Ciel.

31/05/2009 | Les petits cailloux, les coquelicots, la maman, l'enfant, la Mer et le Ciel.

La vie simple loin de l'agitation d'un monde qui ne change qu'en surface. Une petite pose comme cette mère et son enfant au bord de la grande Mer. Quelques coquelicots presqu'aussi éphémères que cette scène intimiste pourtant construite à partir d'un fait réel.

La beauté n'est pas forcément là où on l'attend.

Les chemins vers le changement sont longs et durs mais nous pouvons toujours nous ressourcer à cette Parole vivifiante transcrite dans ce désormais célèbre livre appelé La Révélation d'Arès, une extraordinaire source d'inspiration pour les hommes épris de liberté et qui cherchent à faire le bien, à répandre leur bonté.

Le CHANGEMENT viendra ... du petit peuple d'en-bas face à la mer (Révélation d'Arès XIII/14)

17:21 | Commentaires (1)

Commentaires

""célèbre livre " Trop fort. Une bouillie indigeste écrit par un charlatan dont personne [n'a] à rien à faire, mise à part quelques allumés du cervelet."

Ce commentaire a été posté par LouCifer le 14/06/09.
D'abord effacé par l'auteur de ce blog, je me suis dit qu'il fallait que je réponde parce que je ressentais que cet homme souffrait terriblement; Donc voilà ma réponse à son intervention :

Bonjour mon frère "LouCifer", quel nom rigolo teinté de superstitions payennes comme si un grand méchant loup, depuis la nuit des temps, pouvait faire le mal. L'homme méchant ou bête suffit à faire et répandre le mal. Mon cher frère humain, vous savez, il n'est pas besoin de ressortir les vieilles peurs du moyen-âge pour effrayer les gens. La méchanceté d'aujourd'hui, hélas, suffit. Alors que ce monde nous a été donné pour que nous soyons heureux pourquoi salir gratuitement et en vouloir aux "pauvres allumés du cervelet" dont je suis fier de faire partie ? Lorsque je vois autant de médiocrité et de méchanceté, je me dis qu'il y a des gens vraiment malheureux souffrant d'une si grande solitude qu'ils en sont rendus à souiller ce que d'autres essaient de recréer beau. Ils se mentent à eux-même tout cela parce que probablement, ils ont été blessés dans leur vie et qu'ils cherchent à se venger directement ou indirectement. S'ils savaient ces hommes, quel mal, ils se font ?... Je vous plains de tout mon coeur fraternel, vous devez être bien malheureux pour dire de telles inepties. Aussi, je crois savoir qui vous êtes et je suis triste de voir dans quelle misère existentielle vous êtes tombé. C'est pour cela que je réponds à votre message aujourd'hui parce que je le prends comme un appel au secours d'un homme qui est entrain de se perdre, de se noyer dans sa propre méchanceté. Attention mon frère ne vous perdez pas, vous vous croyez fort mais je vous sens si malheureux... Changez pendant qu'il en est encore temps car si vous ne changez pas en bien tout ce mal que vous générez finira par se retourner contre vous. Faites bien attention. Le mal que l'on propage fait évidemment du mal à d'autres quelque part sur la planète mais tôt ou tard ce mal peut revenir vers celui qui l'a généré sous forme de maladie, de souffrance, d'accident, etc. Ne vous perdez pas. Il est évident que vous ne croyez plus dans ce livre que vous avez pourtant lu autrefois. Et puis quelque chose a dû vous froisser et vous avez souffert parce que vous avez été touché, meurtri probablement mais essayez de vous souvenir et un jour vous comprendrez sûrement, enfin je l'espère pour vous, que vous vous êtes trompé.
Vous dites "une bouillie indigeste" c'est vrai qu'au premier abord la Révélation d'Arès n'est pas facile à comprendre mais plus vous la mettez en pratique, plus vous la lisez, plus vous vous apercevez que, par exemple, de ne pas dire du mal d'autrui, d'avoir des pensées positives pour les autres et bien vous vous sentez plus léger. Mais à dire autant de mal, votre vie quotidienne doit être un enfer dur à vivre, à supporter. Vous devez vous sentir constamment agressé, mal dormir, faire des cauchemars, être en lutte quotidienne avec le monde ou contre "La Révélation d'Arès". En fait vous luttez contre vous-même et la monstruosité que vous êtes entrain de générer. Non, je vous souhaite de comprendre que c'est à vous que vous allez finir par faire beaucoup de mal.
Autre point, mon frère. Vous écrivez : "écrit par un charlatan dont personne n'a rien à faire". Mais alors si personne n'en a rien à faire pourquoi lui en vouloir autant ? Ce serait faire preuve d'intelligence du coeur que de laisser cet homme tranquille, lui qui a donné sa vie à sa mission pour que ce monde change en bien. Et vous, que faites vous pour que ce monde change ? Vous voulez censurer tout ce qui vous dérange ? N'y a t-il pas plus dérangeant qu'un brave homme qui se débat comme il peut pour faire connaître un message qu'il a reçu et qu'il croit (tout comme ceux qui le lisent assidûment) de portée universelle ? Vous préférez peut-être les très nombreux conflits dans le monde ou encore certains tyrans qui font joujou avec leurs bombes atomiques ou encore ceux qui détruisent et souillent d'une manière ou d'une autre ? Ce monde est bien malade et nous tous avec. Alors si quelques uns des moins malades commencent à aller vers le bien concret par leurs actions, qu'elles partent d'un livre ou d'une intuition, pourvu que cela génère du bien, du beau, du bon, n'est-ce pas tout simplement merveilleux mon frère ?
Bon voilà rapidement ce que j'avais à vous dire. Vous comprendrez bien que si vous venez trop souvent salir l'ambiance sereine de ce très modeste blog avec vos propos malveillants je serai dans l'obligation de vous bannir définitivement. J'espère que vous comprendrez et que vous emploierez votre temps à des tâches plus spirituelles c'est à dire teintées de davantage de bonté, de droiture et surtout d'amour pour ceux que vous ne comprenez pas ou plus et qui vous dérangent à ce point. Je vous souhaite de vous investir dans quelque chose de positif pour le devenir de l'humanité. Il y a tellement d'associations qui luttent contre les discriminations, contre les privations, contre le malheur et la souffrance, la bêtise mais de manière positive : par le pardon, par l'AMOUR par la recherche du dialogue et non de la polémique qui ne fait rien avancer du tout.
Ha, ce n'est pas facile. Il est fort probable que ce que j'écris ici, vous allez le penser de travers avec vos propres filtres teintés de négativité. Enfin, c'est votre liberté mais bon, vous perdez votre temps, il y a tellement mieux à faire pour être heureux et aimant sans pour autant être naïf. Vous vivez pourquoi, pour être malheureux ? Non, je ne le crois pas. Si vous salissez gratuitement comme cela, c'est que vous souffrez et que vous avez trouvé un bouc émissaire à votre mal. Mais, je le répète, vous vous trompez, c'est à vous que vous faites du mal et je finirai par cette célèbre phrase de l'évangile palestinien que j'ai adapté pour la situation présente : Père, Père, pardonne-lui parce qu'il ne sait pas ou plus ce qu'il fait ou dit"... Je vous embrasse de tout mon coeur fraternel et je souhaite que vous changiez en bien actif et que vous sortiez de la prison mentale où vous vous êtes enfermé tout seul. Il n'y a que vous qui puissiez en sortir. Personne ne peut le faire à votre place. Relisez honnêtement La Révélation d'Arès et vous comprendrez que le Créateur se comporte comme un père en colère qui parle à son fils (l'homme) rebelle à la Vérité. Car la seule Vérité qui vaille c'est que nous changions en bien actif que nous soyions croyants ou pas. Devenez un homme bon d'abord pour vous-même et pour le monde et cessez de cultiver autant de haine et de rancoeur. Notre vie est courte et c'est ici, sur cette belle planète, et nulle part ailleurs qu'on nous a permis de VIVRE et d'AIMER et d'êTRE AIMé, alors générons le bien, le beau, le bon pour l'avenir de l'humanité la plus diversifiée possible avec autant de sociétés qu'il y a d'humains dans ce monde.

Écrit par : Thierry | 14/06/2009

Les commentaires sont fermés.