Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Paix doit se construire pour longtemps, commençons ici et maintenant !

26/06/2006 | La Paix doit se construire pour longtemps, commençons ici et maintenant !

On parle de la guerre partout, toujours. De nombreuses organisations en ont fait leur fond de commerce, mais peu le reconnaissent au grand jour. Les marchands de canons pullulent, mais les faiseurs de Paix ?

La Paix devrait être notre principale préoccupation, elle devrait être enseignée dans les écoles. Tous les comportements qui favorisent la Paix, la vraie, celle qui dure, qui dure longtemps et qui s'installe patiemment. La Paix se construit avec raison et intelligence du coeur. C'est pas facile dans un monde tenté par la barbarie. Il manque la vie spirituelle, la vie simple de chaque jour où chacun se préoccuperait de l'autre. Il nous faut retrouver le temps de faire des chosses ensemble de reconstruire l'équité, le partage : "tu m'as aidé dans mon désir de changement, OK, je t'aide à mon tour parce que c'est ma manière de te dire merci par des actes simples. Je te parles parce que tu ne peux pas forcément comprendre pourquoi je fais ceci et cela".
"Le muet lasse l'oeil" dit la Révélation d'Arès donc, je m'efforce d'expliquer, de partager le moindre de mes actes pour toi, celui qui m'écoute.

C'est simple, car la Vérité c'est que le monde doit changer (Rèv. d'Arès 28/7) en bien. Le Créateur de cet univers n'a rien dit d'autre à Ses témoins (Rèv. d'Arès 28/7). La Paix se construit avec nos petits moyens de tous les jours. Alors pourquoi chercher compliqué quand on peut faire simple ? Regardons la guerre d'Irak : tous ses morts pour presque rien. Du pétrole, de l'or noir, pour des idéologies et des calculs d'apothicaires. Que ceux qui incitent à la guerre la fassent tous seuls ! Je suis bien sûr que si c'était le cas, il n'y aurait plus de guerre du tout ! C'est facile de vouloir la guerre planqué dans son bureau et de dire à untel, tu feras cela et il le fera, à un autre tu feras ceci et il le fera. Et si nous décidions pour nous-même et pour les autres, ceux qui veulent, de reprendre notre destin d'hommes libres en main. Retrouvons la force d'aimer, retrouvons l'humilité qui nous fera construire la Paix pour toujours. Notre vigilance et notre courage à trouver des solutions justes, peu à peu, convaincront d'autres hommes à en faire autant.

23:00 | Commentaires (15)

Commentaires

Le pardon est une des conditions de la paix. Il n'est pas possible de réparer entièrement le mal qui est fait, alors il faut pardonner. Il n'y pas d'autres solutions au conflit, d'ailleurs l'histoire montre à quel point une paix crée par des traités, des accords est instable. La paix durable n'est pas dans les négociations mais dans le coeur qui pardonne et accepte uniquement d'aimer.

Écrit par : Annie | 30/06/2006

C'est peut-être pire que tu ne pense, car en plus "ils" font croire aux jeunes hommes qu'ils y vont (à la guerre) pour proteger le bien - la liberté, etc.

Écrit par : djd | 05/07/2006

Je doute que ce soit avec un discours - quoique essentiel et véridique - aussi primesautier (en tous cas ressentis comme tel, hélas), que les faiseurs et subisseurs de guerre (les uns étant souvent les autres) soient convaincus, au point de changer de route. L'évocation de ces bons voeux ne saurait être la baguette magique pour conjurer ce mal antique. Hélas, il faut plonger dans le contextuel - le soucis des nations - pour trouver à déminer ce qui est déminable, et c'est seulement là que quelque chose peut se planter après, dans le coeur des hommes. Tant que nous en resteront à l'énoncé de nos litannies arésiennes, nous n'auront pas grande efficacité, même avec de beaux dessins de colombe.

Un frère anonyme, conscient de ne pas être dans le discours d'usage et la pensée unique...

Écrit par : anonyme | 06/07/2006

C est dommage que vous m enfermiez dans la petite boite des grincheux, je ne faisais qu emettre un point de vue, sans plus. Vous etes sans doute dans les hautes fraicheurs de l esperance, alors pas de fausse notes, hein ? J ai bien compris, et vous laisse. Je m en retourne a ma sois disante grincherie, pour moi le monde me changera pas dans un envole de petales fleuries, c est helas plus rabat joie ce qui nous attends, mais je comprend cet engouement qui est le votre, je comprend...

Écrit par : LeSoidisanGrincheux | 10/07/2006

C est vrai que nous n avons que cela a nous dire, faute de plus d avancement et de conquetes. De la le piege de s etourdir de belles croutes et de beaux couplets. Je suis pessimiste, oui, mais pas defaitiste. Je suis realiste, oui, mais j espere de mes freres, trente ans apres, peut etre autre chose que les simples exhortations basiques.
Pardon pour ma reponse sans accentuation, je suis a l etranger...

Écrit par : peutImporte | 12/07/2006

Bonjour Thierry,

J'ai essayé de vous contacter par le lien sur la page d'accueil mais l'image où devait se trouver le code à recopier est absent.
Je vous contacte pour vous proposer un échange de liens.
Je suis une soeur de Bordeaux et l'admin du forum spirituel, Bible, Coran, Révélation d'Arès.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : cécile | 16/07/2006

Bonjour Cécile,
Oui, je vous connais pour vous avoir aperçue plussieurs fois lors du pélerinage à Arès. Je connais aussi votre constance à animer le "forum spirituel Bible Coran et Révélation d'Arès" dont vous donnez le lien ci-dessus (cliquer sur "Cécile"). Cà fait un petit bout de temps que je ne suis pas aller suivre les conversations. Je connais aussi quelques intervenants : L'apprentis, Pat, Daniel Pic, et d'autres que j'oublie ici, veuillez m'en excuser.
Mes petites images (croûtes pour certains, pourquoi pas, je reconnais que ce n'est pas du grand art...) sont bien modestes en comparaison de votre travail mais je ne dispose que de très peu de temps en ce moment pour développer davantage.
Merci de me prévenir pour le lien "SVP, envoyez-moi un message" Je viens de me rendre compte qu'il y a un problème. Je vais essayer d'y remédier d'ici quelques jours.
Je vous embrasse bien fraternellement et je vous encourage à continuer votre beau travail face à des visiteurs pas toujours agréables et qui montrent à quel point ce monde est sous le péché et la cécité.
Un de vos frères,
Thierry.

Écrit par : Thierry | 18/07/2006

Bonjour mon cher frère anonyme,
il m'est difficile de vous répondre car je ne sais toujours pas qui vous êtes. Vous ne me laissez que peu d'indices mis à part votre pessimisme que je trouve un peu bizarre chez un pélerin d'Arès. Les hommes qui s'engagent à changer leur vie en bien actif luttent contre le découragement et n'attendent rien des autres. Par contre, ils essayent par leurs propres moyens de développer toutes les qualités qui tournent autour de la bonté : la créativité (même si je peins des croûtes, ces croûtes, comme vous dites ne siont qu'un prétexte à engager la conversation sur ce qu'est la vie spirituelle). Et vous, que faites vous donc ? C'est toujours facile de critiquer négativement, mais cette attitude, hélas, fort répandue, ne créée rien, ni valeurs, ni sens à notre existence si ce n'est de se complaire dans le minable et le médiocre et d'enbtretenir des pensées noires, les pensées du système qu'il nous faut changer en tout autre chose.
S'il vous plait, dites-moi si vous me connaissez personnellement par quelques signes discrets.
C'est difficile pour moi d'adapter ma pensée pour vous aider (aimer) fraternellement. Est-ce un cri, un appel au secours d'un frère en souffrance ? Etes-vous un dissident, meurtri parce que pas compris ? Peut-être que vous n'arrivez pas à vous extraire de la culture du système qui vous pousse à voir tout sous l'angle de la pensée unique ? Mon frère, je vous aime bvien fraternbellement avant de vous connaître.
N'attendez rien des autres mais attendez tout de vous. C'est vous la solution et uniquement vous. Si vous, vous changez alors vous ferez naître l'espoir chez d'autres que c'est possible de changer vraiment et de devenir un homme bon, vertueux et courageux. Je suis heureux que vous n'ayez pas rompu le contact.

Bien à vous, par la pensée et le coeur, à défaut de vous connaître Mr Peuimporte.
Thierry.

Écrit par : Thierry | 18/07/2006

Vous vous trompez, j ai parfaitement compris qu il fallait faire penitence, se changer en Bien, et la baguette magique de la contagion de proche en proche s'effectuera, tout ira mieux sur la planete bleue dans quelques generation, et la boucle est bouclee. Bon, vaut mieux que j'en reste aux mots aresiens, tout va bien : faut faire penitence, faut aimer. Ouf ! Me voilà redevenu specifique. Je dois vous etre moins douteux maintenant, hein ? Est-ce que ça va mieux comme ça ?

Écrit par : peutimporte | 19/07/2006

Bonjour mon frère,
Vous avez bien compris. Alors où est le problème ? C'est peut-être la mise en application. Quoi faire ? Comment faire ? Pourquoi faire ? Et avec qui ? Mais où diable avez-vous dénichez cette sempiternelle baguette magique ? Elle n'existe que chez vous. Se mettre au boulot, c'est se retrousser les manches, descendre dans la rue, créer ou provoiquer des situations, luttez contre le train-train quotidien. Vous avez hérité d'une terrible erreur du système. Pas de baguette magique, la seule solution : l'effort sur soi, le travail à s'améliorer et à sortir absolument de la pensée unique. Se répéter chaque jour (en lisant et relisant "'La Révélation d'Arès") ce qu'il faut accomplir et essayer, mieux s'efforcer de le faire de manière pragmatique et concrète. Il n'y a absolument rien de magique là-dedans ! Le Créateur nous demande bien au contraire de réduire le hasard dans le monde, dans sa vie.
Alors la baguette magique c'est bon pour la télé et les contes de fés et ceux qui ne veulent pas changer mais pas valable pour des éveilleurs d'âme ou des changeurs de monde.
Je vous embrasse bien fraternellement et prie tous les jours avec vous.
Thierry, un de vos frères.

Écrit par : Thierry | 20/07/2006

Mon frère,
Je suis vraiment- désolé si je vous ai blessé et je vous en demande pardon. Mon but n'était pas de vous réduire à une catégorie, celle des grincheux, bien au contraire ! Je voulais vous sortir de votre apparent scepticisme dû, selon moi, à la culture ambiante, unique et désastreuse.
Si je vous ai rendu triste à mon appel, je le regrette très sincèrement, mon but n'était pas de vous blesser mais de vous réveiller.
Bien sûr, tout le monde sait bien que les temps qui viennent seront difficiles, mais est-ce une raison pour cultiver le pessimisme ? Les hommes attendent des héros qui montreront une nouvelle voie et si nous avons vraiment changé nos vies, nous le ferons dans la joie au son des tambourins et des trompettes malgré tous les coups reçus par ceux qui se noient, y compris moi, dans leur péché et celui du monde.

Je vous aime mon frère anonyme avant de vous connaître et je vous exhorte à la pénitence, c'est à dire à l'effort sur soi, au changement de vie et de mentalité, je vous mets en garde contre le découragement qui est impiété aux Yeux du Père.
Je vous embrasse de tout mon coeur fraternel et merci pour votre point de vue réaliste.
Thierry, un frère parmi les siens.

Écrit par : Thierry | 21/07/2006

c est marrant , vous repositionnner les textes de réponse a votre guise, de sorte que le fil de l'echange aille bien dans votre sens. Bon, apres tout vous etes chez vous ici. Je crois qu on merite de se faire traiter de secte quelque part, allez salut, monsieur "mon frère qui a la bonne parole et donc le dernier mot"...

Écrit par : peuimporte | 21/07/2006

commentaire posté le 09/06/06 ( mais rejeté par le moteur du blog).

Bonjour mon frère ou ma soeur pi,
Je ne sais si je vous connais. Peu importe. Je vous remercie pour votre délicat message qui pose des questions intéressantes et me pousse à vous répondre le plus rapidement possible.
En ce moment, à vrai dire, je suis très fatigué comme presque tous les ans à cette période. J'en saigne du nez et mon épouse me tarabuste un peu pour que je me repose. Mais devant votre message ça me ragaillardis et je suis vraiment heureux de passer un petit moment avec vous, j'en oublie mon épuisement. Les plaquettes de mon sang finiront bien par se reconstituer un peu plus tard !
La délicatesse de votre texte me touche et en même temps vous aimeriez trouver une confrontation peut-être sur ce blog. Pourquoi pas ?

Sachez tout d'abord que ce blog est purement personnel et n'engage que moi comme vous l'avez sûrement déjà compris. C'est un peu le petit journal de mon âme, ce qui m'habite, mon désir de livrer le si peu de l'étendu de ma foi qui tourne autour de : trouver encore d'autres voies pour amener les hommes à lire cette Révélation d'Arès qui pour moi est la clé de base pour sauver/changer ce monde entré en perdition.
J'ai hélas très peu de temps pour bien réfléchir à ce blog. Alors c'est loin d'être parfait et ça part un peu dans tous les sens ou ça tourne en rond comme vous dites.

Vous avez probablement raison, ça tourne en rond et votre pensée m'aide un peu à en sortir. Quelque part, vous me débusquez dans mon jardin où j'avais besoin de me fabriquer un mini-monde changé pour m'y ressourcer, une sorte d'étape où quelques humains de passage peuvent venir m'y rencontrer pour boire ensemble un peu de cette Eau Forte qui devrait couler bien davantage dans nos veines si nous avions mieux su développer la vie spirituelle. Peut-être que votre pénitence mon frère ou ma soeur est bien plus avancée que la mienne et dans ce cas vous venez pour un peu me tirer de la routine toujours néfaste dans la construction de cette vie spirituelle. Mon épouse, pour se relaxer a besoin, elle, d'arroser les fleurs de son vrai petit jardin. J'ai préféré créer ce modeste blog avec quelques images vite travaillées pour parler/échanger avec le visiteur que vous êtes. Pour moi cela est déjà merveilleux de pouvoir vous aimer avant de vous connaître mon frère ou ma soeur.

Pour la plupart d'entre-nous, immergés dans la culture de cette société dure et barbare, mon blog peut paraître tout à fait ringard, démodé, débile, etc; J'en ai bien conscience mais pour moi ce n'est pas vraiment là l'important, j'essaie de faire passer un peu de la vie qui m'anime depuis que j'essaie d'accomplir la Parole que le Créateur de cet univers est venu apporter / livrer à Arès et surtout au monde.
A lire vos mots, j'ai l'impression que vous connaissez cette Parole. Si vous cherchez une confrontation directe, je ne peux que vous appeler à prononcer cette Parole chaque jour (Bible, Coran, Révélation d'Arès) et surtout à l'accomplir. Lisez et relisez la Révélation d'Arès, si vous cherchez la confrontation directe avec votre Créateur et plantez votre jambe dans la terre puis combattez votre péché à l'intérieur de vous. Chassez-le, pourchassez-le, qu'il n'en reste rien, c'est à mon avis la meilleure façon de se confronter à l'essentiel. Le péché est aussi à l'extérieur de nous et nous sommes là pour recréer le bonheur. Alors allez-y mon frère, ma soeur, luttez ! La pénitence, telle que le Créateur la définit à la lecture de la Révélation d'Arès, c'est ce combat jusqu'à rendre le mal à l'état de potentalité (inactif), qu'il ne puisse plus nuire. On ne peut pas sousestimer le mal ou le malheur, il est partout mais partout déjà des forces de bien se réveillent, à nous de les activer encore davantage, de les développer avec nos petits ou nos grands moyens. Voilà de quoi vous occuper une grande partie de votre vie, mon frère ou ma soeur !

Si vous avez de meilleurs idées que les miennes, c'est à dire comme descendre dans la rue, parler aux hommes que je rencontre, de leur dire de changer leur vies en bien actif, de lire cet important message qui existe depuis plus de trente ans maintenant alors allez-y, ne m'attendez pas, vous avez juste le temps de votre existence pour faire votre salut, c'est à dire de faire l'effort ininterrompu de devenir un être bon, juste, co-créateur du monde. Témoignez que ce message est véridique et qu'il n'est pas fait pour rester sur une étagère, dans un livre à prendre la poussière. Ce message est fait pour que vous le viviez car la Vérité c'est que le monde doit changer et vous avec ou plutôt de par votre action.

Autre point. Vous avez bien compris que l'image sans texte, sans mots, ça ne sert pas à grand chose. Par contre les deux associés, c'est une autre approche pour réveiller le faible lumignon d'intelligence qui nous reste encore depuis la chute de l'homme spirituel, il y a quelques millénaires.

Tout cela vous paraît être encore et encore du rabachage, mais le Père nous dit de ne pas se lasser de leur parler [aux hommes] pour qu'ils finissent par comprendre que l'avenir de ce monde dépend entièrement d'eux de leur capacité à devenir bons, aimants, généreux, créatifs, courageux et qu'ils cessent de se laisser tenter par la paresse issue de la vallée grasse d'aujourd'hui. Voilà ici une première confrontation, si ça vous branche, on continue ?
En ce qui concerne les commentaires, j'essaie de ressentir ce que vit l'autre et j'essaie de répondre en fonction. Je ne préjuge pas de la hauteur du commentaire, j'essaie de m'approcher le plus près possible de mon interlocuteur, je cherche à le compénétrer, à faire un avec lui et de le porter à s'esprimer, à réveiller ce qu'il y a de plus profond.en lui. J'aimerai tant réussir à entrer en raisonnance avec lui. Brulons-nous du Feu de l'Amour-devoir retrouvé pour tous les êtres humains.

Je vous embrasse bien fraternellement de tout mon coeur.
Thierry.

Écrit par : Thierry | 24/07/2006

Commentaire écrit le 06/07/2006 à 23:00. et rejeté par le moteur du blog. Je l'ai replacé ici mais il n'est pas dans l'ordre du fil de discussion.

Bonjour DJD,

Non je n'ignore pas qu'on trompe de jeunes hommes sur le sens que les "tireurs des ficelles" de cette sociéte décadente donnent à la guerre, à son"utilité" légalisée.

J'ai fait mon service militaire, e-t j'ai bien compris comment on embrigade, on formate un homme. Mais j'ai aussi vu comment un homme peut devenir tout autre lorsqu'on lui coupe les cheveux et qu'on lui rement entre les mains une arme. J'ai vu des jeunes hommes changer en mal et d'autres en bien.
J'ai vu des consciences se faire et d'autres se défaire. Ce qui prouve bien que c'est chaque homme qui détient la solution du mal, du sien et de celui des autres.

L'important est d'accomplie la Parole du Créateur et de se libérer de notre médiocrité, mesquinerie pour enfin trouver la Lumière. Travaillons au champ du Père aimant en dette envers Sa Créature qui ne voit plus le mal qu'elle génère.

DJD, je t'embrasse bien fraternellement, ma soeur de foi.

Thierry.

Écrit par : Thierry | 24/07/2006

Je suis vraiment désolé pour ce désordre sur le fil de discussion. Je ne peux, hélas, tout remettre dans le bon ordre. Heureusement j'ai gardé tous les commentaires de cette page. Je ne peux les replacer qu'au jour où je les réédite. Encore mille fois pardon pour ce désagrément occasionné par une mauvaise manipulation non intentionnelle de ma part.
Bien fraternellement et très ennuyé par ce remue-ménage.

Thierry.

Écrit par : Thierry | 24/07/2006

Les commentaires sont fermés.